Accueil Identité & équipe Pôles Projets actualités contact

TRANSITION ÉCOLOGIQUE DES TERRITOIRES Transitions à la table ronde « Transition énergétique et emplois » organisée par l’ASDER le 5 mai
Acteur: / Localisation: / Transition:
29 juin 2018

Baptiste Arnaud, chef de projet chez Transitions, est intervenu en qualité d’expert le 5 mai à Chambéry pour présenter quelques outils permettant de mesurer l’impact des projets de transition énergétique territoriale pour l’emploi.

L’ASDER (Association Savoyarde pour le Développement des Énergies Renouvelables) fêtait le 5 mai dernier les trente ans des formations qu’elle organise. A cette occasion, elle a souhaité approfondir la question des emplois créés dans le secteur de la transition énergétique.

Différentes études ont été publiées ces dernières années et plusieurs outils sont aujourd’hui disponibles pour mesurer les impacts socio-économiques de la transition énergétique à l’échelle locale. Transitions a choisi de se pencher sur ces enjeux depuis plusieurs années déjà. C’est pourquoi nous avons développé un outil de calcul de la facture énergétique des territoires (FacETe : www.outil-facete.fr).

A l’échelle nationale, plusieurs études montrent les bénéfices de la transition énergétique pour l’emploi, et notamment en comparaison avec l’utilisation d’énergies fossiles et fissiles. Nous nous intéressons notamment aux études comparant le contenu en emplois des différentes branches d’activité par million d’euros investis. Les principaux travaux correspondant à cette vision sont ceux de l’ADEME d’une part, et ceux de Philippe Quirion (CIRED-CNRS) d’autre part.

Les travaux de Philippe Quirion permettent de dresser un état de l’art, et s’intéressent en particulier à la projection de l’impact en emplois du scénario négaWatt. Il montre notamment que la mise en œuvre de ce scénario serait synonyme de création de 400 000 emplois nets à l’horizon 2030.

En parallèle, il est pertinent de se pencher sur l’impact pour l’emploi des démarches de transition énergétique à une échelle plus locale. Pour Transitions, la transition énergétique est un défi qui doit être mis en œuvre par les territoires, il est donc nécessaire de développer des arguments socio-économiques à leur propre échelle.

En Auvergne-Rhône-Alpes, Transitions a directement participé à l’élaboration des monographies économiques de cinq territoires à énergie positive publiées début 2017. Pilotées par l’ADEME et réalisées grâce au concours de la CERA, de FIBRA, de RAEE et du partenariat Auxilia-Transitions, elles forment une première étape dans la mesure des impacts socio-économiques des projets de transition énergétiques de ces cinq territoires.

Par ailleurs, Transitions a depuis un an intégré le comité de pilotage du projet TETE (Transition Écologique, Territoire et Emplois), qui est piloté à l’échelle nationale par le Réseau Action Climat et l’ADEME et qui s’appuie sur de nouveaux travaux de Philippe Quirion. Ce projet a permis la diffusion d’un outil permettant de généraliser la mesure de l’impact en emplois sur l’ensemble des enjeux de transition énergétique.

Les outils développés dans le cadre de ces multiples travaux sont aujourd’hui à la disposition des territoires ou en passe de l’être, leur offrant ainsi des argumentaires spécifiques, utiles pour sensibiliser l’ensemble des acteurs à l’intérêt socio-économique des démarches de transition énergétique territoriale, et ainsi de les mobiliser sur des projets concrets.

Tags :