Accueil Identité & équipe Pôles Projets actualités contact

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT Ça bouge du côté de l’interterritorialité
Acteur: / Localisation: / Transition:
8 octobre 2018

Après la publication d’une note de cadrage et plusieurs réunions avec des territoires mettant en place des coopérations urbain-rural, Transitions continue sa recherche de pistes concrètes pour favoriser les relations interterritoriales. Retour sur les avancées récentes.

Transitions a développé, à partir de son expérience auprès des territoires, une recherche-action sur les coopérations interterritoriales urbain-rural comme leviers d’accélération de la transition énergétique. En mai 2018, nous avons publié une note de cadrage, élaborée avec le concours de Martin Vanier, chercheur à l’école d’urbanisme de Paris.

Notre objectif est de produire des recommandations à destination de territoires souhaitant développer  des coopérations urbain-rural. Pour nourrir cette réflexion nous nous appuyons sur deux terrains d’étude :

  • Grenoble Alpes Métropole et ses territoires voisins, où des coopérations s’engagent autour de projets opérationnels : stratégie forestière interterritoriale, stratégie alimentaire départementale, etc.
  • Bordeaux Métropole, qui pour devenir une « Métropole millionnaire à énergie positive » en 2050 devra s’appuyer sur ses territoires voisins et a déjà établi des protocoles de coopération avec certains, portant en partie sur des enjeux énergétiques.

Nous travaillons également avec Énergie Partagée pour analyser les liens qui se tissent entre investisseurs – souvent urbains ­­— et projets d’énergie renouvelable – la plupart du temps installés en zone rurale.

A partir des premières observations sur ces différents terrains, nous avons organisé le 6 septembre un séminaire de travail réunissant acteurs des territoires et chercheurs. Les participants ont pu réfléchir sur les moyens de visualiser les échanges et interdépendances entre territoires, la réciprocité de ces échanges ou les modalités de gouvernance à promouvoir. En conclusion Martin Vanier nous a invités à élargir notre horizon de réflexion en soulignant l’importance de construire un « récit de transition », et de prêter attention à la configuration stratégique du territoire pour définir un périmètre de coopération adéquat. Enfin, il a rappelé la nécessité de construire le bon « mix politique » associant gouvernance  et gouvernement. Le compte-rendu de ces travaux est disponible ici .

Dans la foulée, Transitions et le CLER - Réseau pour la Transition Énergétique co-organisaient un atelier sur l’interterritorialité aux 8ème Rencontres Nationales TEPOS à Montmélian. A cette occasion, trois intervenants ont témoigné des coopérations menées par leurs territoires dans les domaines de l’énergie et de la mobilité : les TEPOS Grenoble Métropole-PNR du Vercors et Annecy-Chambéry-Aix-les-Bains-PNR des Bauges, et le PETR Pays Portes de Gascogne qui a signé un contrat de réciprocité avec la Métropole de Toulouse. Par ailleurs, les participants ont été invités à co-construire des pistes de recommandations, dont le résumé sera bientôt disponible sur le site du Réseau TEPOS.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous aux Assises Européennes de la Transition Énergétique à Dunkerque où nous animerons un nouvel atelier.

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter Baptiste Arnaud, en charge du suivi de cette démarche : baptiste.arnaud@transitions-dd.com.