Accueil Identité & équipe Pôles Projets actualités contact

REGARD SUR Bonne année écologique et sociale !
Acteur: / Localisation: / Transition:
11 janvier 2019

"Le possible est le futur de l’impossible". Jose Luis Peixoto. Que l'année 2019 soit (enfin) l'année d'un changement radical conciliant justice sociale et exigence environnementale.

Les derniers mois de 2018 ont été marqués par de fortes tensions sociales et des espoirs non moins intenses concernant l’écologie citoyenne. Par souci d’optimisme en cette nouvelle année, nous pourrions ne garder en mémoire que les espoirs… malheureusement chacun d’eux est contrebalancé par des perspectives peu réjouissantes !

Jamais la réalité de la crise climatique n’aura été aussi présente dans nos sociétés, mais trop souvent l’alerte salutaire fait place à l’annonce du collapse imminent de l’humanité toute entière qui risque de désespérer même les plus motivés : puisque tout est foutu pourquoi faire un effort ?

Les marches pour le climat, le Manifeste pour un réveil écologique, particulièrement inspirant, porté par près de 30.000 étudiants, l’Affaire du siècle, pétition visant à attaquer en justice le gouvernement pour inaction climatique signée par plus de 2 millions de citoyennes et citoyens, sont autant d’illustrations d’une prise de conscience croissante de la nécessité d’agir… et pourtant nos gouvernants restent sourds et poursuivent des politiques préjudiciables à notre environnement et génératrices d’inégalités sociales de plus en plus criantes.

Nous nous enfermons ainsi dans une dissonance cognitive particulièrement dangereuse : nous savons individuellement et collectivement ce qu’il faut faire pour contrer les crises climatiques et sociales mais nous nous refusons à agir. Probablement parce que pendant des années nous avons opposé écologie et social et écologie et économie et que nous n’arrivons pas (encore) à changer de paradigme.

Alors en considérant que le « possible est le futur de l’impossible » pour reprendre le propos de Jose Luis Peixoto, imaginons qu’il soit possible de convaincre nos dirigeants que la convergence entre écologie et justice sociale n’est pas une option mais LA seule et unique solution.

Imaginons que la transition écologique est bien un investissement prometteur, générant un retour bénéfique pour la société et les individus qui la composent. Imaginons que pour que cette transition soit aussi solidaire, il faut répartir équitablement cet investissement, en affirmant que si le changement de pratiques est un impératif pour toutes et tous, il n’est pas normal qu’il pénalise ceux qui sont déjà les plus vulnérables dans les périphéries urbaines d’Europe ou dans les pays en développement.

Imaginons enfin, que c’est par le débat informé, par l’écoute réciproque, par les liens restaurés que nous ferons face collectivement aux replis identitaires et aux populismes les plus réducteurs pour faire émerger les arbitrages partagés conciliant justice sociale et exigence environnementale !

Les solutions techniques, sociales et économiques existent. Elles demandent - pour être mises en œuvre - une volonté politique déterminée, capable d’impulser les changements radicaux qui s’imposent pour transformer nos modes de production et de consommation.

La politique, c’est nous ! Alors exprimons-nous, engageons-nous, ne laissons pas la médiocrité nous déborder, osons agir pour que le possible devienne enfin réalité !
Tags :