Engageons les transitions ! Stratégie, ingénierie et communication du développement durable

Accueil Identité & équipe Pôles Projets actualités contact

Notre approche


La réussite du changement dépend surtout de la pertinence de la stratégie adoptée

La réussite du changement dépend surtout de la pertinence de la stratégie adoptée. Pour définir une stratégie de développement durable qui permette de s’inscrire dans un modèle plus soutenable, nous accompagnons nos clients à mener une réflexion de fond sur leurs pratiques et leurs enjeux à court, moyen et long terme.

Pour cela, nous engageons des processus de consultation et de concertation avec les parties prenantes internes et externes pour comprendre, analyser et dépasser les jeux d’acteurs, identifier les impacts – positifs et négatifs – de leurs activités et les solutions à mettre en œuvre. L’établissement d’un véritable dialogue avec les parties prenantes est une condition indispensable au succès et à la pérennité de toute stratégie de développement durable.

Puis, nous définissons et accompagnons, par la mise en perspective des enjeux et des valeurs, les nécessaires transformations et les étapes à suivre pour que la mutation soit à la fois ambitieuse et acceptable par l’ensemble des parties prenantes.

En combinant nos différentes expertises, nous assurons un accompagnement continu pour promouvoir des changements radicaux (qui prennent les problèmes à la racine) et pragmatiques pour une performance globale améliorée.


Ce qui fait notre différence

Diversité des clients, des missions et des territoires d’actions
Nous accompagnons des structures très différentes – multinationales, PME, coopératives, fédérations professionnelles, filières, ONG, états, institutions publiques, collectivités territoriales, – et cela en France et à l’international. Cette diversité de clients, de missions, de zones d’activités nous permet d’enrichir notre connaissance des enjeux, des cultures, des comportements, de mieux savoir décrypter les jeux d’acteurs et les interactions entre les différentes problématiques. Cette diversité nous conduit également à promouvoir des complémentarités entre nos différentes missions pour proposer des accompagnements pertinents et performants.

Engagement
Nous revendiquons notre engagement pour la protection de l’environnement – du local au global –, la prise en compte rigoureuse des enjeux sociaux et sociétaux et la protection des droits humains avec l’ambition de remettre l’économie au service du bien être des personnes dans leur environnement. Aussi, nous accompagnons les acteurs publics et privés qui ont une réelle volonté de s’inscrire dans une démarche de progrès. Evidemment nous acceptons l’idée que la transformation des pratiques nécessite bien souvent des étapes et de la progressivité. L’important est que les acteurs s’engagent sur un « chemin de changement ». Dans cette logique nous ne souhaitons pas travailler avec certains secteurs dont le cœur de métier suppose des modèles agricoles, énergétiques ou de société que nous considérons comme non durable. 

Radicalité [au sens étymologique – aller à la racine]
Cet engagement suppose de notre part une approche radicale du changement. Le terme radical est ici à prendre au sens étymologique, à savoir « aller à la racine » des problèmes que nous sommes amenés à traiter. C’est en cela que nous proposons un accompagnement stratégique exigeant qui conduit à questionner le cœur de métier, et à prendre en compte toutes les étapes d’une chaine de valeur – de la production des matières premières à la gestion des produits en fin  de vie – et toutes les composantes d’une organisation – interrogeant nécessairement la gouvernance des systèmes et des projets.

Sur-mesure
Nous nous revendiquons comme « artisans » du conseil stratégique. Nous faisons du cousu-main. Contrairement à de nombreux cabinets de conseils et notamment les plus gros, nous déployons des outils et des méthodes totalement sur-mesure et non standardisés. Si nous veillons à capitaliser les expériences et à enrichir nos savoir-faire au fur et à mesure des missions que nous assurons, nous nous attachons à toujours porter un regard neuf sur les sujets qu’il nous est proposé d’aborder. Nous sommes attentifs aux spécificités de nos clients et nous attardons sur l’analyse fine de leurs atouts et contraintes pour construire des stratégies ambitieuses et créatrices de changements. De grandes entreprises (L’Oréal, E.Leclerc, Asia Pulp and Paper, Michelin, Danone…) l’ont bien compris et nous font confiance pour les accompagner dans la durée, dans les transformations qu’ils engagent.

Tiers de confiance reconnu
L’expérience personnelle de certains de nos collaborateurs qui ont été impliqués dans de grandes ONGs internationales nous confère une forte légitimité dans le monde des associations et nous permet d’expliquer à nos clients les ressorts de fonctionnement de ces acteurs de la société civile. Ainsi, nous sommes reconnus comme un tiers de confiance capable de mettre en lumière les éléments de désaccord profond et de construire pas à pas, les rapprochements nécessaires pour passer de la confrontation à la coopération. Cette position nous permet également d’accompagner l’émergence de systèmes complexes de gouvernance associant des acteurs de diverses natures (entreprises, ONGs, acteurs publics) engagés vers un objectif commun.

Sur le terrain
Nous ne concevons pas de mener des missions sans aller au cœur des enjeux et donc sans être en prise directe avec « le terrain ». Nous allons à la rencontre des acteurs, dans leurs usines, leurs champs, leurs territoires, leurs bureaux pour saisir le plus finement possible leurs problématiques. Notre réseau de partenaires internationaux à fortes crédibilités sur leur territoire, nous permet notamment d’intervenir dans n’importe quelles zones, même les plus reculées. Nous passons le temps nécessaire à les écouter et à mesurer les attentes et les craintes de ces acteurs face au changement, mais aussi les atouts qu’ils repèrent et les contraintes qu’ils perçoivent. C’est la seule façon nous semble-t-il, d’appréhender et de trouver des solutions adaptées à la complexité des enjeux. Dans le monde actuel, la complexité est souvent ignorée au dépend d’une simplification outrancière souvent plus facile à communiquer mais qui ne permet pas de construire des solutions durables. Nos travaux sont d’une certaine façon guidés par le propos de Umberto Eco, “A tout problème complexe il y a une solution simple… et elle est mauvaise“.


Promouvoir « le meilleur des mondes possibles »

Nos sociétés modernes sont enlisées dans un enchevêtrement complexe de crises à la fois financière, sociale, environnementale et politique.

Face à une telle complexité, certains proposent des solutions simples, voire simplistes qui s’avèrent le plus souvent mauvaises ou inefficaces.

À l’inverse, nous pensons qu’il faut reconnaître et identifier la complexité des enjeux auxquels nous sommes confrontés – mondialisation des échanges, accélération des communications, évidence croissante des interdépendances, tensions sur l’accès aux ressources… – pour mieux l’apprivoiser et définir les différents chemins de transition vers de nouveaux modes de production et de consommation de biens et de services plus soutenables.

C’est en suivant cette approche que nous proposons notre appui stratégique et notre support en matière d’ingénierie et de communication aux organisations et aux institutions pour conduire et concrétiser les mutations nécessaires des systèmes de production, des tendances de consommation et des modes d’organisation.

Alors que nos sociétés sont en crise, promouvoir les transitions c’est aussi faire renaître l’espoir de dépasser cette crise. Sans prétendre instaurer une stabilité heureuse, entrer en transition correspond, pour citer Leibniz, à promouvoir le « meilleur des mondes possibles ».

La réussite du changement dépend surtout de la pertinence de la stratégie adoptée

La réussite du changement dépend surtout de la pertinence de la stratégie adoptée. Pour définir une stratégie de développement durable qui permette de s’inscrire dans un modèle plus soutenable, nous accompagnons nos clients à mener une réflexion de fond sur leurs pratiques et leurs enjeux à court, moyen et long terme.

Pour cela, nous engageons des processus de consultation et de concertation avec les parties prenantes internes et externes pour comprendre, analyser et dépasser les jeux d’acteurs, identifier les impacts – positifs et négatifs – de leurs activités et les solutions à mettre en œuvre. L’établissement d’un véritable dialogue avec les parties prenantes est une condition indispensable au succès et à la pérennité de toute stratégie de développement durable.

Puis, nous définissons et accompagnons, par la mise en perspective des enjeux et des valeurs, les nécessaires transformations et les étapes à suivre pour que la mutation soit à la fois ambitieuse et acceptable par l’ensemble des parties prenantes.

En combinant nos différentes expertises, nous assurons un accompagnement continu pour promouvoir des changements radicaux (qui prennent les problèmes à la racine) et pragmatiques pour une performance globale améliorée.

Ce qui fait notre différence

Diversité des clients, des missions et des territoires d’actions
Nous accompagnons des structures très différentes – multinationales, PME, coopératives, fédérations professionnelles, filières, ONG, états, institutions publiques, collectivités territoriales, – et cela en France et à l’international. Cette diversité de clients, de missions, de zones d’activités nous permet d’enrichir notre connaissance des enjeux, des cultures, des comportements, de mieux savoir décrypter les jeux d’acteurs et les interactions entre les différentes problématiques. Cette diversité nous conduit également à promouvoir des complémentarités entre nos différentes missions pour proposer des accompagnements pertinents et performants.

Engagement
Nous revendiquons notre engagement pour la protection de l’environnement – du local au global –, la prise en compte rigoureuse des enjeux sociaux et sociétaux et la protection des droits humains avec l’ambition de remettre l’économie au service du bien être des personnes dans leur environnement. Aussi, nous accompagnons les acteurs publics et privés qui ont une réelle volonté de s’inscrire dans une démarche de progrès. Evidemment nous acceptons l’idée que la transformation des pratiques nécessite bien souvent des étapes et de la progressivité. L’important est que les acteurs s’engagent sur un « chemin de changement ». Dans cette logique nous ne souhaitons pas travailler avec certains secteurs dont le cœur de métier suppose des modèles agricoles, énergétiques ou de société que nous considérons comme non durable. 

Radicalité [au sens étymologique – aller à la racine]
Cet engagement suppose de notre part une approche radicale du changement. Le terme radical est ici à prendre au sens étymologique, à savoir « aller à la racine » des problèmes que nous sommes amenés à traiter. C’est en cela que nous proposons un accompagnement stratégique exigeant qui conduit à questionner le cœur de métier, et à prendre en compte toutes les étapes d’une chaine de valeur – de la production des matières premières à la gestion des produits en fin  de vie – et toutes les composantes d’une organisation – interrogeant nécessairement la gouvernance des systèmes et des projets.

Sur-mesure
Nous nous revendiquons comme « artisans » du conseil stratégique. Nous faisons du cousu-main. Contrairement à de nombreux cabinets de conseils et notamment les plus gros, nous déployons des outils et des méthodes totalement sur-mesure et non standardisés. Si nous veillons à capitaliser les expériences et à enrichir nos savoir-faire au fur et à mesure des missions que nous assurons, nous nous attachons à toujours porter un regard neuf sur les sujets qu’il nous est proposé d’aborder. Nous sommes attentifs aux spécificités de nos clients et nous attardons sur l’analyse fine de leurs atouts et contraintes pour construire des stratégies ambitieuses et créatrices de changements. De grandes entreprises (L’Oréal, E.Leclerc, Asia Pulp and Paper, Michelin, Danone…) l’ont bien compris et nous font confiance pour les accompagner dans la durée, dans les transformations qu’ils engagent.

Tiers de confiance reconnu
L’expérience personnelle de certains de nos collaborateurs qui ont été impliqués dans de grandes ONGs internationales nous confère une forte légitimité dans le monde des associations et nous permet d’expliquer à nos clients les ressorts de fonctionnement de ces acteurs de la société civile. Ainsi, nous sommes reconnus comme un tiers de confiance capable de mettre en lumière les éléments de désaccord profond et de construire pas à pas, les rapprochements nécessaires pour passer de la confrontation à la coopération. Cette position nous permet également d’accompagner l’émergence de systèmes complexes de gouvernance associant des acteurs de diverses natures (entreprises, ONGs, acteurs publics) engagés vers un objectif commun.

Sur le terrain
Nous ne concevons pas de mener des missions sans aller au cœur des enjeux et donc sans être en prise directe avec « le terrain ». Nous allons à la rencontre des acteurs, dans leurs usines, leurs champs, leurs territoires, leurs bureaux pour saisir le plus finement possible leurs problématiques. Notre réseau de partenaires internationaux à fortes crédibilités sur leur territoire, nous permet notamment d’intervenir dans n’importe quelles zones, même les plus reculées. Nous passons le temps nécessaire à les écouter et à mesurer les attentes et les craintes de ces acteurs face au changement, mais aussi les atouts qu’ils repèrent et les contraintes qu’ils perçoivent. C’est la seule façon nous semble-t-il, d’appréhender et de trouver des solutions adaptées à la complexité des enjeux. Dans le monde actuel, la complexité est souvent ignorée au dépend d’une simplification outrancière souvent plus facile à communiquer mais qui ne permet pas de construire des solutions durables. Nos travaux sont d’une certaine façon guidés par le propos de Umberto Eco, “A tout problème complexe il y a une solution simple… et elle est mauvaise“.

Promouvoir « le meilleur des mondes possibles »

Nos sociétés modernes sont enlisées dans un enchevêtrement complexe de crises à la fois financière, sociale, environnementale et politique.

Face à une telle complexité, certains proposent des solutions simples, voire simplistes qui s’avèrent le plus souvent mauvaises ou inefficaces.

À l’inverse, nous pensons qu’il faut reconnaître et identifier la complexité des enjeux auxquels nous sommes confrontés – mondialisation des échanges, accélération des communications, évidence croissante des interdépendances, tensions sur l’accès aux ressources… – pour mieux l’apprivoiser et définir les différents chemins de transition vers de nouveaux modes de production et de consommation de biens et de services plus soutenables.

C’est en suivant cette approche que nous proposons notre appui stratégique et notre support en matière d’ingénierie et de communication aux organisations et aux institutions pour conduire et concrétiser les mutations nécessaires des systèmes de production, des tendances de consommation et des modes d’organisation.

Alors que nos sociétés sont en crise, promouvoir les transitions c’est aussi faire renaître l’espoir de dépasser cette crise. Sans prétendre instaurer une stabilité heureuse, entrer en transition correspond, pour citer Leibniz, à promouvoir le « meilleur des mondes possibles ».

Notre équipe multidisciplinaire et complémentaire

Transitions compte 14 collaborateurs aux parcours nationaux et internationaux et aux compétences complémentaires (ONG, politique, ingénierie, secteur public, relations internationales, etc) 


Transitions compte 14 collaborateurs aux parcours nationaux et internationaux et aux compétences complémentaires (ONG, politique, ingénierie, secteur public, relations internationales, etc) 


Bruno
Rebelle
Directeur Général et co-fondateur de Transitions Consultant depuis 2007 Vétérinaire de formation, ses 20 années d’expériences en ONG (Co-fondateur et Directeur de Vétérinaires Sans Frontières, puis Directeur de Greenpeace France et enfin Directeur des programmes de Greenpeace International) lui ont permis d’acquérir une expérience unique en matière de conception et de mise en œuvre de politiques et stratégies de développement durable tant au niveau national qu’international. Spécialiste des questions énergétiques, il fut l’un des concepteurs du débat national sur la transition énergétique en 2012-2013 et l’un des 6 membres du Comité de pilotage de ce débat.
Marion
Lévêque
Office Manager Marion est en charge du suivi de la gestion administrative, des ressources humaines et comptable au sein de Transitions. Son rôle transversal permettant également de prendre soin de la vie quotidienne de l'équipe de Transitions. Avec son expérience d'une dizaine d'année dans l'agroalimentaire bio, elle soutient pleinement Transitions dans la réalisation de ses missions.
Antoine
Quentel
Chef de projet Diplômé d'une école d'ingénieur généraliste, Antoine a rejoint Transitions après une expérience de 3 ans en tant que consultant dans le secteur de la santé où il accompagnait différents acteurs de l'industrie pharmaceutique sur l'ensemble de leurs enjeux stratégiques. Antoine a rejoint Transitions au poste de Data Analyst pour accompagner l'équipe dans la gestion des données quantitatives et qualitatives liées aux chaînes d’approvisionnement, l'analyse des grandes tendances de marché de filières à risques ainsi que les pratiques de sourcing et engagements de durabilité des principaux acteurs industriels qui les composent.
Louise
Chirio
Cheffe de projet Ingénieure agronome de formation, Louise est spécialisée dans la gestion des espaces agricoles urbains et périurbains appliquée aux pays de l’hémisphère Sud. Elle a travaillé pour plusieurs ONG internationale notamment au Pérou où elle était en charge de la mise en place d’alternatives économiques à la déforestation pour les producteurs de café en partenariat avec les coopératives et organisations locales. Au sein du « Pôle ingénierie et approvisionnement responsable », Louise met en application sa connaissance des enjeux terrains afin de contribuer à l’analyse des chaînes de valeur agricole et au déploiement d’outils d’accompagnement vers un approvisionnement responsable.
Clement
Jouaux
Chef de projet Clément est ingénieur agronome, spécialisé sur les enjeux forestiers et la gestion responsable des écosystèmes et forêts tropicales. Il a travaillé pendant plusieurs années sur les problématiques liées aux filières charbon de bois, bois et papier. Durant cette période, Clément a accompagné diverses entreprises dans l’analyse, l’évaluation et l’amélioration de leurs pratiques environnementales et sociales tout le long des chaines de valeur. Chez Transitions, Clément travaille sur l’évaluation des enjeux filières, la priorisation des risques zones/marchés et le développement de stratégies de lutte contre la déforestation.
Lyes
Ait-Mekourta
Chef de projet Diplômé d'une formation d'ingénieur généraliste et d’un mastère spécialisé en énergie, Lyes Aït-Mekourta dispose d'un socle solide de compétences techniques en matière d'énergie ainsi que d'une bonne culture générale des sujets de transition énergétique dans les territoires du fait de ses expériences précédentes. Au sein du pôle Transition Écologique des Territoires, il participe à l'accompagnement des territoires dans leur stratégie de transition énergétique.
Hugo
Andrieu
Chef de projet Ingénieur agronome spécialisé en sciences de gestion appliquées aux systèmes alimentaires, Hugo a accompagné lors de ces missions passées une agence française dans le traitement de données économiques relatives à une filière agricole, apportant un éclairage et une aide à la décision. Il a fait partie également d'un projet terrain en Malaisie, où il a conduit un inventaire des pratiques durables auprès de petits exploitants. Au sein de Transitions, il contribue à l'analyse des chaînes de valeur de commodités à enjeux et participe au développement de nouveaux outils pour une plus grande traçabilité.
Chloé
Bancel
Cheffe de projet Ingénieure agronome, Chloé se spécialise dans la gestion de projets RSE au sein des entreprises agroalimentaires. Après une première expérience dans la grande distribution, elle réalise une mission terrain au Cameroun où elle travaille sur les enjeux liés à l'agriculture, à l'alimentation mais aussi au développement et à l'interculturalité en Afrique de l’Ouest. Au sein du pôle « Production et Consommation Responsable » elle accompagne les acteurs de la filière agroalimentaire dans la co-construction de stratégie de développement durable.
Sarah
Ceska
Cheffe de Projet Senior Diplômée de SciencesPo Paris en Management Public International, Sarah a rejoint Transitions après 6 ans d'expérience dans les secteurs de la santé globale (le Fonds Mondial) et la Responsabilité Sociale des Entreprises (Fondation FACE). Elle était auparavant responsable pour la supervision et l`harmonisation des chaines d’approvisionnements de médicaments contre le VIH et le paludisme pour des pays de ’Afrique de l’Ouest. Au sein de Transitions, Sarah conseille des entreprises internationales (cosmétique, oléochimie...) sur leurs problématiques d'approvisionnement responsable.
Nicolas
Beaupied
Responsable du pôle « transition écologique des territoires » Consultant depuis 2014 Expert en stratégie de développement durable des territoires avec une expérience à l’international (Ambassade de France en Tanzanie, Nations-Unies au Mexique) et en France (chargé de mission environnement à la Région Ile-de-France), Nicolas Beaupied apporte son expertise à des acteurs publics et des ONGs notamment les enjeux de prospective territoriale et de transitions énergétiques.
Jane
Tousco
Directrice du pôle "ingénierie et approvisionnement responsable" Après plusieurs années au WWF, Jane Tousco a acquis une forte expertise dans l'accompagnement du secteur privé vers la mise en œuvre de stratégies de réduction d’impacts environnementaux. Spécialiste des problématiques d'approvisionnement responsable, Jane Tousco coordonne diverses missions de transformation de chaines de valeur sur des matières premières clés. Ses compétences vont de la traçabilité à l'évaluation des risques sociaux et environnementaux, en passant par la refonte des stratégies d'achat et le développement de projets de terrain en soutien aux petits producteurs. 
Sébastien
de Royer
Directeur de projet au sein du pôle « ingénierie et approvisionnement responsable » - Basé à Jakarta 6 années d’expériences en Asie du Sud-est, notamment avec les deux organismes de recherche ICRAF et GIZ en Indonésie dans le domaine de la gouvernance des ressources naturelles et des enjeux relatifs aux forêts et à l’atténuation du changement climatique, ont permis à Sébastien De Royer d’acquérir une expertise sur des programmes REDD+, en gestion communautaire des forêts et en politiques de redistribution foncière.
Boris
Patentreger
Expert/chef de projet senior au sein du pôle « ingénierie et approvisionnement responsable » Spécialiste des enjeux de déforestation, Boris Patentreger possède 10 ans d'expérience en ONGs dont le WWF. Il développe notamment au sein de Transitions des outils d'aide à la décision mais aussi d'analyse pour évaluer le risque environnemental associé à une région d'approvisionnement. Auditeur RSPO, il est également fondateur et vice-président de l’ONG Envol Vert où il a monté des projets en agroforesterie et protection de la biodiversité en Amérique Latine et en France.
Apolline
Faure
Directrice de projet/ Project director Urbaniste de formation et également diplômée d’un mastère spécialisé en énergie, Apolline Faure dispose d’une importante expérience dans le conseil et l’animation de démarches énergétiques territoriales. Au sein de Transitions, elle accompagne les territoires dans leur stratégie de transition énergétique, avec une vision large mêlant planification urbaine et enjeux énergétiques. Elle connaît aussi très bien les territoires grâce à son expérience en collectivité.
Aïssa
Boukary
Directrice de projet/ Project director Ingénieur généraliste, Aïssa travaille depuis 6 ans comme consultante et accompagne des acteurs du secteur privé dans la mise en oeuvre de leur stratégie développement durable. Elle a déjà travaillé avec une vingtaine d'industriels de secteurs variés dans la réduction de leurs impacts sur l'ensemble de leur chaîne de valeur et ceci à différentes échelles : produit (ACV, éco-conception), site industriel (audits environnementaux et sociaux) et organisation (développement d'outils RSE). Au sein de Transitions et du pôle approvisionnement responsable, elle continue à conseiller des entreprises internationales (agroalimentaire, cosmétique...) sur leurs problématiques d'approvisionnement responsable (huile de palme, soja, pates à papier...).
Baptiste
Arnaud
Chef de projet au sein du pôle « transition écologique des territoires » Diplômé d’une formation d’ingénieur généraliste et titulaire d’un master en sciences politiques, Baptiste Arnaud accompagne des territoires dans leur stratégie de transition énergétique et d’écologie industrielle et territoriale. Il mène à bien ses missions au sein de Transitions grâce à de l’expérience dans l’animation des démarches énergétiques territoriales.
Ariane
Audisio
Cheffe de projet au sein du pôle transition écologique des territoires Après une formation généraliste en sciences politiques, Ariane Audisio s’est spécialisée dans les enjeux de transition énergétique à travers un master en partenariat entre Sciences Po Grenoble et l’Institut National Polytechnique de Grenoble. Au sein du pôle Transition Écologique des Territoires, elle contribue à l’accompagnement des territoires dans leur stratégie de transition énergétique ainsi qu’à la conduite du projet de recherche-action de Transitions sur les coopérations entre territoires urbains et ruraux comme accélératrices de la transition énergétique.
Sélène
Massy
Cheffe de projet au sein du Pôle « Ingénierie et approvisionnement responsable » Étudiante ingénieure agronome, spécialisée en agro-écologie des systèmes de production au territoire, Sélène Massy apporte son soutien sur les problématiques d’approvisionnement responsable. Formée à la gestion d’enjeux multi-acteurs, elle contribue notamment à des projets de traçabilité dans le cadre de l'accompagnement d'entreprises dans la mise en place de leurs objectifs zéro-déforestation.
Adrien
Dombis
Chef de projet au sein du Pôle Transition Écologique des Territoires Diplômé d’une formation généraliste en sciences politiques et économiques, Adrien Dombis poursuit un master en politiques environnementales à Sciences Po Paris, et se spécialise en gestion de projets liés à la transition écologique. Dans le cadre de son année de césure, il soutient le Pôle Transition Écologique des Territoires dans l'accompagnement de collectivités sur les enjeux climatiques et de qualité de l'air, et contribue aux réflexions du Pôle sur la planification urbaine.
Ariane
Denis
Directrice de projet/ Project director Diplômée en sciences politiques, Ariane a rejoint Transitions après 6 ans d'expérience dans les secteurs de l'environnement (reforestation, eau et gestion des déchets) et de l'aide au développement (inclusion financière, accès au marché). Au sein de Transitions, Ariane contribue notamment au développement de méthodologies d'analyse d'impact social dans le cadre de la mise en place de stratégies d'approvisionnement responsable.
Emmanuelle
Brisse
Directrice associée et co-fondatrice de Transitions Consultante depuis 2007 Responsable du pôle « pRSE-dialogue parties prenantes » Après 12 ans d’expériences comme journaliste en télévision, et 4 ans comme directrice de communication de Greenpeace France, Emmanuelle Brisse accompagne des acteurs privés et publics dans l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de développement durable ou RSE avec une expertise plus spécifique sur l’animation de dialogue parties prenantes ONG/ entreprise et ONG/filière agricole. Elle travaille principalement sur des problématiques autour des questions agricoles et stratégies d’approvisionnement responsable pour des coopératives et filières, des transformateurs ou des distributeurs.

Notre réseau de partenaires

Transitions n’a pas la prétention de savoir tout faire. En revanche, nous savons nous entourer d’agences de conseils ou de cabinets d’études qui partagent les mêmes valeurs que nous et avec qui nous collaborons régulièrement pour répondre pleinement aux besoins de nos clients. 


Transitions n’a pas la prétention de savoir tout faire. En revanche, nous savons nous entourer d’agences de conseils ou de cabinets d’études qui partagent les mêmes valeurs que nous et avec qui nous collaborons régulièrement pour répondre pleinement aux besoins de nos clients. 


réseau international

Nous effectuons de très nombreuses missions à l’international et avons donc constitué un réseau de consultants indépendants sur les 5 continents, à qui nous faisons appel pour être au plus près des enjeux locaux.

Nous effectuons de très nombreuses missions à l’international et avons donc constitué un réseau de consultants indépendants sur les 5 continents, à qui nous faisons appel pour être au plus près des enjeux locaux.