Accueil Identité & équipe Pôles Projets actualités contact

Projet Co-construction d’une offre durable fruits et légumes
Acteur: Privé / Localisation: Europe, France / Transition: Production et consommation durable
Janvier 2018

Depuis 2016, Transitions accompagne le leader français de la grande distribution, E.Leclerc dans la mise en œuvre de son objectif de réduction de 50% pesticides dans les fruits et les légumes d’ici 2020.

Contexte

Depuis quelques années, l’utilisation de pesticides génère une inquiétude sociétale de plus en plus importante en France. Les études se multiplient et sont unanimes : les pesticides ont un impact non négligeable  sur l’environnement, et notamment sur le déclin des pollinisateurs, mais également sur la santé des agriculteurs et des consommateurs. Certaines substances se retrouvent en effet à l’état de résidus dans les produits alimentaires générant un problème de santé publique.

Demande

Dans ce contexte, Michel Edouard Leclerc a récemment annoncé l’objectif de l’enseigne de réduire de 50% les pesticides dans les fruits et légumes frais et transformés d’ici 2020. Afin d’atteindre cet objectif très ambitieux, E.Leclerc a fait appel à Transitions pour l’accompagner dans l’analyse et l’évolution de sa stratégie d’approvisionnement en fruits et légumes frais et transformés.

Réponse apportée

Transitions accompagne E.Leclerc dans son engagement de réduction des pesticides ce qui implique de travailler avant tout sur la mise en place de “bonnes pratiques agricoles“ permettant de réduire au maximum les intrants dont les pesticides. «  Nous avons proposé à E.Leclerc une démarche de co-construction de solutions avec leurs différentes parties prenantes internes et externes qu’ils ont accepté. Nous ne croyons pas à l’efficacité et la pertinence de stratégies imposées et éloignées des préoccupations et des réalités du terrain. C’est la raison pour laquelle nous allons à la rencontre des différents acteurs sur leurs terrains aux quatre coin de la France, pour produire une stratégie partagée » explique Emmanuelle Brisse, directrice de projet.

Notre prestation englobe des actions diverses et variées, telles que :

  • La réalisation d’états des lieux, notamment sur les approvisionnements en fruits et légumes ou les pratiques d’achats ;
  • La consultation de parties prenantes internes : commission qualité et développement durable, acheteurs F&L, responsables qualité, centrales d’achats, propriétaires de magasin, experts fruits et légumes, etc. ;
  • La consultation de parties prenantes externes : acheteurs F&L, chercheurs, ONG, chambres d’agricultures, coopératives, filières…
  • La réalisation de benchmark, notamment sur les engagements et plans d’actions déployées par d’autres distributeurs pour diminuer les pesticides ou sur les démarches de réduction des pesticides des fournisseurs ;
  • La réalisation d’études et de recherches bibliographiques, notamment sur l’évaluation des différents labels de production agricole ou la recherche de variétés de fruits et légumes économes en intrants ;